La Couleur du Thé.

( Où sortir / où boire un verre ? « Les Guides du Mékong » vous font partager leurs coups de cœur, à Siem Reap et ailleurs)

 

Quand la paix, le raffinement et la gentillesse se donnent rendez-vous, c’est à La Couleur du Thé, à Siem Reap.

Dans un cadre mystique à l’atmosphère de quiétude et de rêve, tout proche du centre-ville, l’équipe de La Couleur du Thé vous propose une large gamme de thés (thés glacés, infusions, thés chauds, plus d’une cinquantaine de ce breuvage aux milles vertus vous attendent), mais aussi tout un panel de cocktails et de boissons rafraîchissantes, accompagnés de pâtisseries et de glaces.

Ici on ne « boit » pas un thé, on le déguste, suivant un rituel, on le savoure, comme une expérience spirituelle. Le sens du détail est présent partout, tant dans la décoration que dans le soin apporté au service…

Les noms parlent d’eux même : Thé des Apsaras, Thé des Geisha de Gion, Thé du Prince du Cachemire, Thé des Vahinés…

Fusion spirituelle entre le Royaume Khmer, la Chine et le Tibet, ce lieu aux effluves orientales et exotiques vous propose de déguster des petits déjeuners anglais, français et végétariens, sous sa terrasse arborée et ombragée.

Au déjeuner, tartes salées accompagnées de diverses salades ou clubs-sandwiches vous raviront les papilles.

Cerise confite sur le gâteau offert avec chaque thé ou café, une charmante piscine, dans un oasis de verdure et de calme, vous tend son eau claire pour un instant de détente, de lecture, de farniente.

Accueil en français, en anglais et en cambodgien !

Gmail : lacouleurduthe@gmail.com

Facebook : La Couleur du Thé

Téléphone : 095 612 580 / 089 686 012

Les Guides du Mékong

Avis sur Les Guides du Mékong

En famille sur Angkor

Bonsoir Jacques ! Un petit mot pour vous dire que tout à été parfait depuis notre arrivée au Cambodge. D’abord un délicieux dîner mercredi soir au Café de l’Indochine, puis les 2 journées de visite sur les temples d’Angkor. Kida a été très bien. L’hôtel est également très confortable et on y a très bien dîné hier soir. Pour la journée de demain, je sais que nous devons laisser la chambre. Toutefois pensez vous possible que l’on puisse laisser les bagages à l’hôtel, et je dirais l’idéal serait de pouvoir se changer car on aimerait s’habiller léger demain dans la journée et ne prévoir que pour l’aéroport les vêtements du retour. Je vous souhaite une bonne soirée, nous nous avons un dîner spectacle et encore quelques visites demain avant de clôturer ce trop court mais très riche séjour. Famille Barre

Avis Les Guides du Mekong

Partir seule au Cambodge

Me voici revenue à mon quotidien après cette parenthèse enchantée.
Quel beau voyage j’ai pu faire, et quels souvenirs inoubliables.
Merci encore pour toute cette organisation, c’était parfait !
Les hotels, les restaurants, les visites, le cours de cuisine, cette soirée aux chandelles en pleine forêt…. Magique ! et bien sur mes accompagnateurs, Kim, Kemera (pardon pour les possibles fautes) et Hutch. Merci à eux pour leur énergie à me faire découvrir leur culture et leur pays. Merci à vous aussi pour votre gentillesse et votre accueil. Depuis que je suis de retour je ne parle que du Cambodge et de mon expérience. Je pense que j’ai fait naitre des envies chez mes collègues… Je reviendrai sans doute bientôt. Je vous souhaite une bonne continuation et plein de beaux voyages à organiser. Amitiés. Nadine Tourneb….

Avis Guides du Mékong

Voyager seule au Cambodge

Je rentre d’un séjour au Cambodge de deux semaines. Ce séjour constituait mon premier voyage en Asie, il fut pour moi un choc culturel. Ce pays et ses habitants sont extrêmement attachants. Les lieux de culture et de mémoire sont nombreux, riches d’un patrimoine ancien magnifique avec les temples de la région d’Angkor, douloureux aussi car les stigmates de l’histoire récente sont très présents. Jacques a parfaitement saisi mes désirs quant à l’organisation de ce voyage et il m’a bien conseillée, tant sur le plan de l’itinéraire, que sur celui de la variété des moyens de locomotion (taxi privé ou bus tout simple ou moto ou bateau) ou bien de celle des types d’hôtels, de chambres d’hôtes ou logement chez l’habitant, tant également sur le plan des façons de découvrir le pays avec certains circuits insolites auxquels je tenais.  Les guides s’exprimaient dans un français remarquable, ils ont enrichi mon voyage par leurs connaissances, leur disponibilité et leurs conseils, en s’adaptant à mes demandes de rencontrer des artisans, des familles dans le besoin pour donner cahiers, crayons, vêtements …, en m’accompagnant à une cérémonie religieuse par exemple … en respectant mon émotion sur les lieux de mémoire, en étant les traducteurs lors de mes échanges avec les femmes des campagnes … Le téléphone prêté durant tout le séjour m’a rassurée.
Je remercie très sincèrement Les Guides du Mékong pour la qualité de ce voyage. Marie Helene Bast.

Une expérience hors sentiers battus, près d’Angkor

A l’écart des itinéraires touristiques

Séjour à Banteay Srey

 

 

 

 

 

 

JOUR 1
7:00 – Siem Reap. Départ matinal plein est, vers les monts Kulen et le district de Banteay Srei.

Papillons à Banteay Srey

8:00 – Nous débutons cette journée avec une agréable promenade en forêt, exigeant toutefois de bonnes jambes; cette balade nous mène au sommet de la colline Phnom Bok avec, ultimes récompenses, son petit temple et sa vue panoramique sur la région d’Angkor.

11:00 – Découverte de l’un des joyaux de la période angkorienne, le très peu visité Banteay Samre. http://www.templesangkor.com/index.html#banteaysamre.JPG

13:00 – Déjeuner dans un petit restaurant local, tout près du temple.

14:00 – Plus loin, nous pénétrons dans l’immense volière aux papillons recensant de nombreuses espèces très colorées. Une visite pédagogique où l’on peut observer l’évolution de l’insecte, de l’œuf à l’âge adulte.

15:00 – Les producteurs de sucre de palme nous invitent à déguster leurs productions locales.

Restaurant à Banteay Srey16:00 – Rencontrer les cambodgiens, c’est aussi découvrir leurs temps tourmentés, avec notamment cette courte visite au Musée des mines; peu enclin à ce genre de visite, je recommande aux grands et petits ces 20minutes d’histoire contemporaine.

Nos hôtes à Banteay Srey17:00 – Nos hôtes nous accueillent. Découverte de la vie au village, promenade dans la rizière, charrette à bœuf ou cuisine traditionnelle, chacun y trouve son plaisir.

Nuit à Banteay SreyNuit au village, chez nos amis cambodgiens.

 

 

 

 

 

 

JOUR 2

Le temple Banteay Srey

 

 

 

 

 

 

 

 

7:00 – Après le petit déjeuner, nous sommes les premiers arrivés sur le site exceptionnel de Banteay Srei.
9:00 – Retour sur Siem Reap et poursuite de notre séjour !

Les pépites

Documentaire de xavier Lauzanne, Les Pépites

Documentaire de xavier Lauzanne, Les Pépites. 1 h 28 – Sort en salle le 5 octobre 2016

 

 

 

 

 

Ce film met en lumière la remarquable action de l’association « Pour un sourire d’enfant », fondée au Cambodge par Christian et Marie-France Des Pallières.

Aujourd’hui, ils ont 25 ans et finissent leurs études ou commencent à travailler. Tous, lorsqu’ils étaient enfants, devaient fouiller, pour survivre, dans la décharge « à ciel ouvert » de Phnom-Penh, au Cambodge. C’est là que Christian et Marie-France, un couple de voyageurs français, les rencontrent, il y a plus de vingt ans. Ils décident alors de se battre sans limite pour sortir ces enfants de cet enfer. A ce jour, ils ont permis à près de 10.000 enfants d’accéder à l’éducation pour se construire un avenir.

Fondée au Cambodge au milieu des années 1990, l’association « Pour un sourire d’enfant » (PSE) a permis à des milliers de gamins, chiffonniers risquant leur vie sur l’immense décharge de Steung Meanchey, dans la banlieue de Phnom Penh, de sortir de la misère, d’accéder à l’éducation et de bénéficier de formations professionnelles de qualité.

Les auteurs de cette prouesse, accomplie en moins de vingt ans, sont Marie-France et Christian Des Pallières, « Papy » et « Mamy », un couple de retraités français qui a toujours eu le goût du voyage et du partage. Un couple étonnant et réjouissant, qui a toujours eu, aussi, l’énergie de traduire ses idées en actes, qu’il s’agisse de faire le tour du monde en camping-car, de monter un spectacle itinérant – avec leurs propres enfants, à partir de La Mélodie du bonheur – où d’infléchir le funeste destin de petits Cambodgiens nés dans la misère et promis à la misère.

La fête de Phchoum Ben

Phchoum Ben à la pagode

Phchoum Ben à la pagode

 

 

 

 

 

 

Phchoum Ben – fête des ancêtres – est la fête la plus importante du calendrier cambodgien. Elle se tient vers la fin septembre et début octobre de chaque année. Les membres de la famille se rassemblent chez les parents, dans le village natal, puis se rendent dans les pagodes pour se recueillir et déposer des offrandes. Parents et amis décédés sont ainsi commémorés en famille; on exprime également son respect aux vivants.

Petit groupe de voyageurs se recueillant à la pagode.

Petit groupe de voyageurs se recueillant à la pagode.