Une expérience hors sentiers battus, près d’Angkor

A l’écart des itinéraires touristiques

Séjour à Banteay Srey

 

 

 

 

 

 

JOUR 1
7:00 – Siem Reap. Départ matinal plein est, vers les monts Kulen et le district de Banteay Srei.

Papillons à Banteay Srey

8:00 – Nous débutons cette journée avec une agréable promenade en forêt, exigeant toutefois de bonnes jambes; cette balade nous mène au sommet de la colline Phnom Bok avec, ultimes récompenses, son petit temple et sa vue panoramique sur la région d’Angkor.

11:00 – Découverte de l’un des joyaux de la période angkorienne, le très peu visité Banteay Samre. http://www.templesangkor.com/index.html#banteaysamre.JPG

13:00 – Déjeuner dans un petit restaurant local, tout près du temple.

14:00 – Plus loin, nous pénétrons dans l’immense volière aux papillons recensant de nombreuses espèces très colorées. Une visite pédagogique où l’on peut observer l’évolution de l’insecte, de l’œuf à l’âge adulte.

15:00 – Les producteurs de sucre de palme nous invitent à déguster leurs productions locales.

Restaurant à Banteay Srey16:00 – Rencontrer les cambodgiens, c’est aussi découvrir leurs temps tourmentés, avec notamment cette courte visite au Musée des mines; peu enclin à ce genre de visite, je recommande aux grands et petits ces 20minutes d’histoire contemporaine.

Nos hôtes à Banteay Srey17:00 – Nos hôtes nous accueillent. Découverte de la vie au village, promenade dans la rizière, charrette à bœuf ou cuisine traditionnelle, chacun y trouve son plaisir.

Nuit à Banteay SreyNuit au village, chez nos amis cambodgiens.

 

 

 

 

 

 

JOUR 2

Le temple Banteay Srey

 

 

 

 

 

 

 

 

7:00 – Après le petit déjeuner, nous sommes les premiers arrivés sur le site exceptionnel de Banteay Srei.
9:00 – Retour sur Siem Reap et poursuite de notre séjour !

La fête de Phchoum Ben

Phchoum Ben à la pagode

Phchoum Ben à la pagode

 

 

 

 

 

 

Phchoum Ben – fête des ancêtres – est la fête la plus importante du calendrier cambodgien. Elle se tient vers la fin septembre et début octobre de chaque année. Les membres de la famille se rassemblent chez les parents, dans le village natal, puis se rendent dans les pagodes pour se recueillir et déposer des offrandes. Parents et amis décédés sont ainsi commémorés en famille; on exprime également son respect aux vivants.

Petit groupe de voyageurs se recueillant à la pagode.

Petit groupe de voyageurs se recueillant à la pagode.

Chong Kneas, Kampong Phluk, Kampong Khleang : toute la vérité !

Villages sur pilotis et villages flottants près de Siem Reap

Découvrir un village du lac Tonle Sap près de Siem Reap peut être une expérience très intéressante à condition de ne pas se tromper de destination.

Chong Kneas

Village lacustre de Chong Kneas

Village lacustre de Chong Kneas

Vous aimez les prix exorbitants ? L’escroquerie en Asie est le thème de votre thèse ? Vous adorez la nourriture Coréenne ? Vous appréciez les enfants exhibant des serpents d’eau, les tristes fermes de crocodiles parqués dans de petits étangs par douzaines ? Le bateau s’arrêtera parfois dans quelques boutiques où vous seront proposés à prix fort des sacs de riz pour … nourrir les enfants.  Les habitants du village ne toucheront qu’une infime partie de l’argent dépensé pour ce périple organisé par les agences peu scrupuleuses.  La plupart des visiteurs de Chong Kneas venant de Corée, le chef du village a eu la bienveillance de construire plusieurs restaurants Coréens.

Kampong Phluk

Le déplacement vers Kampong Phluk sera plus apprécié. Vous ne verrez ici ni fermes de crocodiles ni enfants parader avec les serpents. Kampong Phluk a su garder un peu d’authenticité mais c’est un village de taille réduite rendant l’expérience très brève et souvent saturée de touristes. L’accès y est contrôlé par une société privée, privant totalement ses habitants des retombées économiques liées au tourisme.

Kampong Khleang

Pilotis et village flottant de Kampong Khleang

Pilotis et village flottant de Kampong Khleang

Kampong Khleang est le choix que nous conseillons à nos visiteurs et à tous ceux qui désirent visiter un village lacustre proche de Siem Reap. Village authentique, préservé du tourisme de masse, Kampong Khleang respire la sérénité et la tranquillité. Nous sommes souvent le seul véhicule au petit port de Kampong Khleang.
Avec ses nombreuses maisons sur pilotis, c’est aussi le plus beau des trois villages, abritant 1.800 familles. On y trouve école, pagode, clinique et tout ce qui peut être indispensable au bon fonctionnement de cette communauté. Au-delà des maisons sur pilotis, nous découvrons le véritable village flottant. Ses dizaines de maisons flottent au fil de l’eau, suivant le cycle régulier des saisons sèches et humides. Le service assurant la gestion des bateaux appartient au village, assurant les retombées économiques liées à la visite de Kampong Khleang.

Le climat au Cambodge

mousson-au-cambodge

Climat et mousson

On lit trop souvent que la meilleure période pour visiter le Cambodge se situe de mi-novembre à mi-mars. Les grands voyageurs sont plus nuancés : la mousson possède un charme fou ! Au plus fort de la saison des pluies il peut pleuvoir deux jours sur trois. Ces pluies sont cependant souvent intermittentes et il est rare qu’il pleuve sans arrêt toute la journée. Visiter les temples les plus reculés peut devenir une véritable expédition sans manquer de charme. Cette période calme offre plus de contact et d’intimité avec les temples visités. C’est aussi la saison d’une nature verdoyante, des réservoirs d’eau (barays) remplis réfléchissant les temples, saison de la pierre humide et des fleurs de lotus, les oiseaux sont aussi plus visibles. C’est notre saison préférée !

Saison sèche, saison humide

planisphere

L’Asie du Sud-est se situe en zone tropicale, au nord de l’équateur. Il existe dans cette partie du monde un cycle annuel rythmé par la mousson, avec son alternance de saisons sèches et humides. Les changements de pression atmosphérique en Asie Centrale sont à l’origine de ce phénomène. Quand la pression atmosphérique diminue dans ces contrées, l’air océanique chargé d’humidité traverse la péninsule Indochinoise du Sud-est au Nord-ouest apportant les pluies. A l’opposé, les hautes pressions d’Asie centrale apportent un air frais et sec.

En résumé :

Saison sèche de novembre à février, climat frais et sec, de mars à mai, climat chaud et sec.

Saison humide de juin à août, climat chaud et humide, de septembre à mi-novembre, climat frais et humide.

Cambodge : températures, pluie, ensoleillement

Haute saison touristique : d’octobre à février. Température moyenne 27° – Pluies occasionnelles à rares- Nature sèche

Basse saison touristique : de avril à septembre. Température moyenne 29° – Pluie occasionnelles à fréquentes – Nature verdoyante.

climat-cambodge

La culture du riz au Cambodge

Le riz, élément de l’identité et de l’histoire du Cambodge.

Le riz, élément de l’identité et de l’histoire du Cambodge.

Les 5 étapes de la culture du riz

Préparer la terre

La terre doit être préparée. Le labour permet d’enfouir les mauvaises herbes, d’ameublir la terre et de l’oxygéner. Ensuite, pour avoir une lame d’eau régulière sur toute la rizière, elle doit être nivelée, opération effectuée à la main, par traction animale ou mécanique.

 

Repiquer le riz

Le riz est d’abord semé très serré dans une pépinière à part, sur une petite parcelle; 20 à 25 jours après, les plants sont repiqués en touffes de 3 à 5 brins dans la rizière. Chaque touffe doit avoir un espace suffisant pour bien se développer. Le repiquage est réalisé la plupart du temps par les femmes. Le riz aime la chaleur et apprécie une température de 30 à 35°.

Entretenir la rizière

Avec le repiquage qui donne au riz une certaine avance végétative, le maintien d’une lame d’eau limite le développement des mauvaises herbes. Le cultivateur doit cependant veiller à maintenir la rizière propre, en désherbant manuellement régulièrement. Le repiquage des plants de riz en ligne facilite ce travail.

Moissonner

La moisson a lieu 30 jours environ après la floraison, et en général 100 jours après le repiquage. L’eau a été évacuée de la rizière une à deux semaines auparavant afin de favoriser la maturation et de faciliter la récolte. Selon les régions ou les moyens du riziculteur, le riz est récolté en le fauchant avec sa paille ou en coupant seulement les panicules.

Battre le riz

Le riz est battu afin de séparer les grains de la paille. Cette opération s’effectue à la main en frappant les panicules sur des fûts ou en utilisant des petites batteuses.

Calendrier de la culture du riz

AVRIL – Semailles
MAI JUIN – Repiquage
JUIL AOUT SEPT – Maturation – Entretien des rizières
OCT NOV DEC JANV – Moisson – Battage
JANV. FEV – Mise en jachère
MARS – Labourage

 

 

Dormir chez l’habitant

La vie au village

La vie au village

Dormir chez l’habitant au Cambodge est une formidable expérience, pleine de spontanéité et d’authenticité, enrichissant votre voyage de rencontres simples, au contact étroit avec la population locale. Vous passez quelque temps avec les villageois, découvrez leur cuisine familiale et la cuisine traditionnelle khmère, participez aux tâches domestiques et parfois, pourquoi pas, aux petits travaux des champs. Votre famille d’accueil vous accompagne au marché local pour acheter le poulet, les fruits et légumes locaux. La chambre est simple, les toilettes souvent à l’extérieur de la maison.

Cette façon de visiter génère aussi quelques revenus à vos hôtes. Vous n’êtes pas seulement de passage, vous devenez acteur pour un tourisme responsable, un tourisme solidaire.

Le Train Bamboo

Le Bambou Train à Battambang - CambodgeDe passage à Battambang,  ville située à l’est de Siem Reap (Angkor), ne surtout pas manquer pas le Train Bamboo ou Bamboo Train, expérience extraordinaire. Pour une poignée de dollars, embarquez le TGV des rizières, petite plate-forme de planches et bambou motorisée. Vous rencontrerez les villageois qui l’utilisent au quotidien pour transporter leurs marchandises.

Le petit chariot roule a 50 km/heures sur une voie ferrée datant de la colonisation, entretenue avec les moyens du bord. Il n’y a aucun risque, le chauffeur est prudent. Chose incroyable, lorsqu’un autre Bamboo Train arrive en face, tout le monde descend, y compris le charriot démonté en 2mn !